Le gouvernement entame ses travaux de réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage

Le Premier ministre a précisé le calendrier ainsi que les modalités des réformes de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’assurance chômage.

Édouard Philippe a rappelé l’ambition du gouvernement de transformer en profondeur l’organisation de la formation professionnelle et fixe l’achèvement des travaux préalables à ces réformes à la fin du mois de janvier 2018.

L’acte 2 des grandes réformes du gouvernement Macron est ainsi officiellement lancé avec le but affiché d’offrir de nouvelles protections et de nouvelles garanties aux actifs.

La feuille de route du gouvernement

Afin de mener à bien les réformes de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’assurance chômage, le gouvernement a annoncé le déroulement de travaux préparatoires selon des « modalités variées » afin d’aboutir à la présentation d’un projet de loi unique qui fera l’objet d’un débat au Parlement au printemps 2018.

En ce qui concerne la formation professionnelle et l’apprentissage, la feuille de route qui a été présentée laisse 3 mois aux parties prenantes pour terminer leurs études et peaufiner leurs propositions.

Respecter les échéances du calendrier

Pour ce qui est de la formation professionnelle, le document d’orientation va être présenté aux partenaires sociaux au mois de novembre. Il s’agit d’un document servant à établir le diagnostic et formulant des options de réformes en plus de servir de cadre sur lequel se baser pour le déroulement d’une négociation interprofessionnelle, selon le souhait de plusieurs organisations syndicales.

Le premier ministre a tenu à préciser l’attention particulière qui sera portée au respect du calendrier et au cadre des négociations. En outre la négociation interprofessionnelle pourra se dérouler dès la fin du mois de janvier de l’année prochaine et une concertation sur la formation des demandeurs d’emploi et des jeunes avec les Régions devrait avoir lieu en parallèle.

Les grandes lignes des réformes prévues

En premier lieu, la réforme vise le renforcement du CPF, notamment en agissant sur plusieurs niveaux afin de donner à chaque salarié les possibilités pour la construction de son propre parcours professionnel. Il s’agit aussi de proposer un plus grand nombre de formations qualifiantes aux demandeurs d’emploi en adéquation avec les besoins identifiés en compétences des entreprises.

La réforme a aussi pour but de refonder l’apprentissage en profondeur, d’où l’établissement d’un diagnostic complet de la situation au mois de novembre en vue de la formulation de propositions par les différentes parties prenantes et les experts dans les 3 mois.

Enfin, les réformes visent la simplification du financement, notamment rendant l’apprentissage et les parcours en alternance qui sont proposés sous statut scolaire par les lycées Pro plus complémentaires.

Ainsi, pour développer l’apprentissage, il faut faire évoluer l’offre et la carte de formation pour arriver à une meilleure prise en compte et une anticipation des besoins des entreprises, grâce à la simplification du système de financement et à la réforme de l’orientation.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.