Les avantages du recrutement en intérim

Afin de faire face à des besoins ponctuels de personnel ou de qualification, l’entreprise peut recourir au recrutement en contrat de travail temporaire (CTT) ou contrat d’intérim.

L’intérim est un outil de recrutement pour les entreprises qui ne disposent pas d’un service de ressources humaines adéquat pour gérer son personnel notamment dans le recrutement et les différentes démarches administratives.

Au-delà des avantages administratifs et financiers que proposent l’intérim, les agences d’intérim  tendent vers l’amélioration continue afin de proposer aux entreprises du personnel qualifié et immédiatement opérationnel.

Afin de permettre à l’employeur d’évaluer l’intérêt d’embauche en contrat de travail temporaire, voici un récapitulatif des avantages de l’intérim comme réponse aux besoins de recrutement des entreprises:

Le gain de temps dans le processus de recrutement

Pour recruter du personnel, l’entreprise  doit se donner les moyens de le faire. Elle doit organiser le recrutement, depuis la rédaction et la diffusion de l’annonce jusqu’à l’établissement des différents documents en passant par la sélection des CV et les entretiens avec les candidats.

L’intérim peut décharger l’entreprise de ce processus de recrutement qui demande des investissements en termes de temps et de coûts.

De plus, les agences d’intérim disposent de nombreuses candidatures disponibles, formées et qualifiées sur lesquelles elles peuvent choisir le candidat qui correspond au mieux aux attentes de l’entreprise.

La diminution des formalités administratives

Confier sa gestion administrative à l’agence d’intérim permet à l’entreprise de se soulager de l’accomplissement de diverses formalités telles que la rédaction du contrat, l’édition des fiches de paie, des avenants de renouvellement, des certificats de travail, l’organisation de la visite médicale du salarié, les diverses déclarations…

Cependant, ces services sont facturés par l’agence ainsi que les divers frais pour services rendus tels que les frais de dossier et de recrutement.

L’aménagement du terme du contrat

Dans le cadre d’un contrat d’intérim, il est possible d’avancer ou de reporter l’échéance de la mission  à raison de 1 jour pour 5 jours travaillés sans dépasser 10 jours. Cette « période de souplesse » ne nécessite pas l’établissement d’un avenant au contrat.

La rupture du contrat est négociable si :

  • elle n’a pas pour effet de désavantager le salarié intérimaire
  • l’intérimaire fait l’objet d’un reclassement dans une autre société pour la même rémunération et dans la même situation géographique.

La possibilité de remplacer l’intérimaire

L’entreprise peut demander le remplacement de l’intérimaire s’il ne correspond pas à ses attentes ou s’il est absent. Cette absence n’est pas facturée par l’agence puisqu’elle ne peut facturer l’entreprise que pour les heures effectivement travaillées.

L’intérim : une pratique économique

Les coûts du recrutement en intérim

A première vue, les coûts des contrats de travail temporaires (CTT) sont nettement plus élevés que ceux des contrats de travail à durée déterminée (CDD). En effet, la facture de l’agence d’intérim comprend les coûts directement liés aux salariés (salaires, charges sociales, diverses indemnité)  et la marge commerciale qui est la rémunération de l’agence.

Cependant, en tenant compte du fait d’avoir été déchargé de la gestion administrative des contrats et des coûts liés au recrutement, le coût global revient finalement moins cher à l’entreprise.

La valeur ajoutée de l’intérim

Du point de vue comptabilité, les dépenses liées à l’intérim sont comptabilisées en tant que charges externes. Ces dépenses réduisent la valeur ajoutée réalisée par l’entreprise. Cette valeur ajoutée est utilisée comme base à un éventuel allègement    de la taxe professionnelle. L’entreprise peut ainsi bénéficier d’une économie de 3,5% du montant des dépenses d’intérim.

Des avantages liés au recrutement en interim

Le décompte de l’effectif

Le salarié embauché en intérim n’est pas directement lié à l’entreprise. Il a pour employeur l’agence de travail temporaire qui le recrute pour accomplir une mission dans l’entreprise utilisatrice. Il n’est donc pas décompté dans l’effectif de l’entreprise qui, à partir d’un certain nombre, déclenche de nombreuses obligations dont la participation à la formation continue.

La masse salariale

Comme le salarié ne fait pas partie de l’effectif de l’entreprise, il n’est donc pas pris en compte dans la masse salariale. Celle-ci sert de base d’imposition à plusieurs taxes telles que la taxe d’apprentissage. Pour les entreprises employant plus de dix salariés, la masse salariale sert d’assiette à la taxe sur la formation continue et la taxe sur l’investissement obligatoire dans le secteur construction.

L’avantage de trésorerie

En principe, la facture d’intérim se règle dans un délai de 3 mois contrairement aux salaires qui doivent être versés tous les mois. Ce délai au niveau du règlement permet à l’entreprise de disposer d’une trésorerie qu’elle pourra utiliser durant cet écart.

Une parfaite connaissance du marché

Les entreprises de travail temporaire (ETT) représentent le point de rencontre entre les entreprises qui recherchent des candidats pour exécuter une tâche temporaire et les candidats qui sont en recherche d’emploi.

A partir des nombreuses candidatures qu’elle reçoit, l’ETT se crée une immense banque de personnel. Les agences d’intérim ne cessent de recevoir, de sélectionner et de recruter des profils  de qualité, souvent rares.  Ainsi, ce contact continu avec le marché du travail leur a permis de développer des compétences en termes de recrutement et de conseils apportés aux entreprises clientes. Elles sont notamment en mesure de conseiller l’employeur sur les profils recherchés ou la rémunération offerte.

De plus, l’employeur peut s’appuyer sur les compétences de l’agence et en particulier dans le recrutement. Ainsi, l’entreprise s’expose moins aux risques d’avoir recruté un candidat qui se révèlerait ne pas correspondre à ses besoins ou celui du profil demandé.

Des salariés qualifiés et formés   

L’employeur qui souhaite employer un intérimaire pour effectuer une tâche temporaire est assuré d’avoir à sa disposition un salarié déjà formé et opérationnel. En effet, l’agence d’intérim dispose des compétences et d’un budget de formation. Elle peut les utiliser pour recruter les candidats qui nécessitent une formation professionnelle sur des qualifications spécifiques à des métiers de l’entreprise.

La réactivité des entreprises de travail temporaire

Suivant les exigences des profils demandés, les agences d’intérim se montrent réactives face aux demandes effectuées par les entreprises. En effet, elles disposent de leur propre banque de candidats dont la plupart ont déjà travaillé pour eux. Ainsi, elles peuvent répondre spontanément à une demande effectuée la veille pour fournir un intérimaire au lendemain. Ce délai diffère légèrement surtout lorsque le profil recherché est particulièrement exigeant.