Recrutement : les attentes des candidats sont différentes de celles des recruteurs

Le dernier baromètre annuel de l’agence d’intérim Qapa révèle que les attentes des candidats et celles des recruteurs coïncident de moins en moins. En seulement un an, le décalage entre les offres d’emploi et les recherches des candidats s’est fortement creusé. L’étude est basée sur l’analyse de plus de 450.000 offres d’emploi postées par 135.000 recruteurs différents, ainsi que 4,5 millions de candidats.

Les CDI de moins en moins recherchés par les candidats

En seulement un an, les candidats inscrits sur le site de l’agence online semblent avoir radicalement changé leur recherche d’emploi. En effet, les demandes de CDI sont passées de 34% en 2017 à seulement 21% en 2018. Cette évolution touche aussi, dans une moindre mesure, les CDD, qui chutent de 33% à 29%.

En revanche, la proportion de demandes de postes en intérim est stable, à 31% contre 32% en 2017. L’autre évolution notable est la recherche d’emplois saisonniers, qui connaît une croissance fulgurante, passant de 1% à 19%.

Des recruteurs en décalage avec les attentes des candidats

Du côté des recruteurs, on retrouve une partie de ces évolutions mais dans des proportions bien moindres. Le CDI reste le type de contrat le plus proposé, avec 52% des offres d’emploi, mais il diminue par rapport à 2017 (58%). Les offres de CDD reculent également, à 13% contre 29% en 2017. Les emplois saisonniers ne représentent eux que 2% de l’offre, baissant même par rapport à 2017 (3%). L’offre est donc particulièrement éloignée de la demande, avec un écart de 17 points.

Seuls les emplois intérimaires voient une réelle adéquation entre les attentes des candidats et celles des recruteurs. Ils représentent en effet 33% du total des offres postées, en très forte hausse par rapport à 2017 (10%). En la matière, l’écart entre offre et demande s’est donc considérablement réduit.

Une plus grande adéquation au niveau des diplômes

Côté diplômes, on retrouve une plus grande coïncidence entre ce que recherchent les recruteurs et ce que demandent les candidats. En 2017,  35% des recruteurs proposaient des postes nécessitant un niveau Bac+5 alors que seuls 11% des candidats pouvaient y postuler. En 2018, 17% des demandes des recruteurs exigent ce niveau d’étude, rejoignant ainsi les candidats qui sont 15% à en disposer.

Pour les offres d’emploi de niveau Bac, l’évolution est parallèle mais l’écart reste important. Du côté des candidats, ils sont 52% à rechercher ce type d’offres (31% en 2017), alors que les recruteurs sont 20% à proposer des postes correspondants (5% en 2017).

Guide 2019

Recruter en interim

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide 2019

Guide 2019

Recruter en interim

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.