Baromètre 2017 de la formation professionnelle continue des salariés

Alors que le gouvernement travaille sur une nouvelle réforme de la formation professionnelle, le groupe Cegos vient de publier les résultats de son baromètre annuel de la formation professionnelle en France.

Cegos est un leader français de la formation professionnelle présent à l’international dans plus de 50 pays. Pour établir son baromètre, il a interrogé en juillet dernier 1129 salariés et 180 Directeurs des Ressources Humaines (DRH) ou Responsables Formation (RF) d’entreprises françaises de plus de 50 salariés du secteur privé.

Le document aborde notamment la manière dont ils ont perçu la précédente réforme de 2014 et cherche à évaluer l’évolution des pratiques et des mentalités, l’impact de la digitalisation de la formation continue ainsi que le développement des modalités pédagogiques.

Les conclusions du Baromètre de la formation professionnelle

Les principaux enseignements tirés du Baromètre 2017 de Cegos sur la formation professionnelle sont les suivants :

  • Une perception globalement positive de la précédente réforme de la formation
  • La formation est une nécessité entrée dans les mentalités
  • Les salariés plébiscitent l’accompagnement individuel
  • Digital et interactions humaines constitue le mix gagnant en terme de formation
  • La digitalisation de la formation est un impératif au service des apprenants

La réforme de la formation continue de 2014 bien perçue

Le baromètre Cegos met en exergue le fait que les effets de la précédente réforme de la formation datant de 2014 ont été globalement bien perçus par les professionnels. 57% des DRH et RF interrogés estiment en effet qu’elle a permis une simplification du droit à la formation, tandis que près de la moitié d’entre eux jugent que l’accès à la formation est plus facile.

Pour autant, l’étude montre que seulement 31% des DRH/RF perçoivent le Compte personnel de formation (CPF) instauré par cette réforme comme un vrai levier de professionnalisation.

Du côté des salariés, l’appropriation de ce dispositif semble en bonne voie car 70% d’entre eux déclarent le connaitre. Cependant, ces chiffres sont à relativiser car 62% des salariés interrogés pour ce baromètre déclarent avoir ouvert un CPF quand les chiffres officiels font état de seulement un quart des salariés environ ayant effectivement créé leur compte. Cela tient sans doute à la composition de l’échantillon des sondés qui se concentre sur les entreprises de plus de 50 salariés.

Les salariés plébiscitent la formation professionnelle

L’étude de Cegos relève que 99% des salariés reconnaissent l’importance de la formation tout au long de leur vie professionnelle. Cependant, seuls 27% d’entre eux accepterait de participer financièrement pour suivre une formation, bien que près des 2/3 accepteraient de se former en dehors de leur temps de travail.

Le fait est que beaucoup d’entre eux considèrent encore que la formation continue relève de la responsabilité de l’entreprise, du moins en partie. 65% des répondants estiment ainsi qu’il s’agit d’une responsabilité partagée et ils sont même 31% à la considérer comme une responsabilité exclusive de l’entreprise. A l’inverse, seuls 4% des salariés considèrent que la formation ne tient qu’à leur unique responsabilité.

La digitalisation de la formation s’accentue

En ce qui concerne les modalités pédagogiques de formation, l’étude du Cegos note une progression du digital et de l’apprentissage distanciel, sans pour autant occulter complétement la dimension humaine.

En effet, si 72% des RF/DRH ont mis en place des formations présentielles au sein de leur entreprise, ils sont 47% à déclarer avoir intégré l’apprentissage distanciel dans leurs formations et 44% à avoir eu recours à des formations mixtes. Enfin, 60% des RF et DRH ont utilisé la vidéo dans leurs méthodes de formation et 51% des modules e-learning.

Du côté des salariés, le présentiel est largement plébiscité, ainsi que les classes virtuelles et les formations mixtes. Ils sollicitent aussi particulièrement l’accompagnement individuel, qui se trouve être leur modalité préférée de formation, ce qui témoigne d’un fort besoin de prestations personnalisées.

Selon le baromètre Cegos, le digital devrait progresser dans les offres de formation proposés par les entreprises à leurs salariés et atteindre 56% des prestations proposées en 2020, contre 38% aujourd’hui. Les DRH et RF interrogés y voient en effet de nombreux avantages que ce soit en matière de coûts ou d’efficacité.

Téléchargez le Baromètre Cegos 2107 « La formation professionnelle – Réforme, pratiques, modalités » ici.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.