Entrepreneuriat : Plus d’un tiers des jeunes envisagent de créer leur entreprise

Les résultats d’une enquête sur l’entrepreneuriat des jeunes ont été dévoilés en amont du dernier Salon Européen de l’Éducation qui s’est tenu fin novembre à Paris. Commandé par Moovjee, un réseau d’accompagnement de créateurs d’entreprises de moins de 26 ans, les chiffres de cette étude mettent en exergue le regain d’intérêt des jeunes, étudiants et lycéens professionnels pour la création d’entreprise.

Réalisée par l’institut OpinionWay, l’enquête ne se limite pas à évaluer l’image de l’entrepreneuriat auprès de jeunes mais relève également les freins et atouts identifiés à la création d’entreprise ainsi que les moyens de soutenir les démarches entrepreneuriales.

L’esprit entrepreneurial en progression 

Le baromètre révèle que parmi les jeunes sondés, 36% ont le désir d’entreprendre, soit une augmentation de 2% par rapport à l’étude précédente. Parmi eux, 20% pensent se mettre à l’œuvre pendant ou à l’issue de leurs études.

Généralement, les jeunes ont une perception positive de l’image de l’entrepreneur : 44% le qualifient de passionné, leader pour 43% et 36% louent sa créativité. Cette bonne image de l’entrepreneur est aussi une des motivations poussant les jeunes à vouloir créer leurs propres entreprises.

L’expérience, première motivation à la création d’entreprise

Selon les lycéens professionnels et les étudiants, l’entrepreneuriat est un moyen de travailler différemment, en s’éloignant de la sphère traditionnelle du salariat. Ainsi, ils sont avant tout attirés par le fait d’avoir la liberté de prendre leurs propres décisions ou de prouver leur potentiel et surtout de faire leurs propres expériences, motivation importante pour 87% d’entre eux.

Prise de conscience sur les difficultés pouvant se présenter

95% des personnes interrogées considèrent que la création d’entreprise reste néanmoins ardue en étant étudiant ou à la fin des études. 71% affirment ne pas disposer des moyens financiers nécessaires tandis que 50% arguent qu’ils manquent d’expérience.

Cependant, ils restent optimistes: 38% d’entre eux se montrant particulièrement enthousiastes tandis que 47% font valoir leur capacité à travailler. Selon eux, ce sont là des capacités qui les avantagent par rapport à leurs aînés.

Les jeunes sont également conscients qu’il y a de nombreuses difficultés auxquels il faut faire face lors de la création d’une entreprise : les fonds pour démarrer, la confiance du marché qui n’est pas acquise ainsi que le manque d’information, sur la manière de créer une entreprise sont les trois éléments les plus souvent cités en ce qui concerne les obstacles qui peuvent se poser.

En outre, la question des soutiens est un des facteurs prépondérants pour réussir un projet entrepreneurial, ce dont les sondés ont pleinement conscience. Trois types de soutiens sont privilégiés : celui de la famille et du premier cercle relationnel, la possibilité de bénéficier du nouveau statut d’étudiant d’entrepreneur ainsi que le soutien des organismes et associations créés à cet effet.

Être soutenu financièrement et accéder à l’information

66% des étudiants et lycéens sondés ont affirmé que s’ils bénéficiaient d’une aide financière, cela pourrait les pousser à réaliser effectivement leur projet de créer une entreprise tandis que 42% avouent ne pas encore vouloir réaliser ce projet à moins de bénéficier d’un dispositif dédié. 24% sont sûrs de leur projet entrepreneurial et seraient confortés à le réaliser s’ils recevaient une aide.

Le réseau Moovjee a tenu à rappeler l’accompagnement proposé aux jeunes entrepreneurs au quotidien ainsi que l’importance de la notion de coup de pouce financier, particulièrement pour ceux qui ont le projet de se lancer après leurs études. Il avance la nécessité de trouver des ressources afin de pousser ses derniers à passer à l’action et booster ainsi la création de richesse et d’emplois.

Cependant, les aides ne sont pas suffisantes si le public visé n’est pas au courant de leur existence. En effet, 81% des sondés n’ont pas été informés concernant les dispositifs permettant d’aider ceux qui veulent créer des entreprises. A noter que ce pourcentage a augmenté depuis le sondage datant de 2009, prouvant ainsi le déficit d’information en la matière.

C’est un problème en soi lorsque l’on sait que l’information est un des moteurs du choix entrepreneurial, d’où le lancement de Kangae, le premier portail web dédié à entrepreneuriat des 15 à 25 ans le 17 novembre dernier. Cet outil a pour but la mise à disposition de l’ensemble des ressources nécessaires à la sensibilisation à l’esprit d’entreprendre et l’accompagnement dans les démarches entrepreneuriales, associatives et micro-projets éducatifs.

Consulter le rapport complet de l’étude « Les étudiants et l’entrepreneuriat » ici.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.