Les bons chiffres de l’apprentissage dans le secteur privé

Une étude publiée par la Dares confirme le regain d’intérêt des entreprises du secteur privé pour l’apprentissage qui profite de l’augmentation des candidatures issues de l’enseignement secondaire. De façon global, le nombre de recrutements en contrat d’apprentissage en 2016 a augmenté de 1,9% par rapport à 2015, pour atteindre 288 700 nouveaux contrats d’apprentissage signés sur l’année.

Le nombre d’embauche en apprentissage dans le privé est ainsi en hausse de 1,2% sur un an. Le nombre de nouveaux contrats est en hausse dans l’industrie (+2,5 %) et le secteur tertiaire (+1,2 %) et se stabilisent dans la construction (0,0 %) après sept années de baisse.

Le secteur public a également profité des engagements de l’ancien gouvernement, notamment dans les services de l’État où ont été signés 4 300 contrats d’apprentissage en 2016 (+64,7 %).

Le profil des jeunes en apprentissage

L’enquête de la Dares établit que le niveau des entrées en apprentissage est actuellement en hausse. En effet, les embauches d’apprentis ayant un diplôme de niveau Bac+2 ou plus ont augmenté de +5,3% par rapport à 2015 tandis que ceux des apprentis de niveau CAP ou BEP sont respectivement en baisse de -1,1% et -1,3%. La Dares parle d’une tendance à long terme causée par la baisse de l’emploi dans les métiers usuels de l’alternance.

Dans un autre domaine, seulement un tiers des apprentis sont de sexe féminin et ce malgré la hausse de leur part de +6 points depuis 1996. Elles sont plus nombreuses dans le secteur public (50,5%) que dans le privé (34,4%) et 66% d’entre elles s’orientent vers un métier dans le domaine des services contre 26% seulement chez les garçons. Le niveau de qualification des filles est en outre plus élevé puisque 43% d’entre elles préparent un diplôme ou un titre de l’enseignement supérieur tandis que ce pourcentage n’est que de 32% chez les jeunes hommes.

Entreprises et secteurs d’activités

En outre, le choix des jeunes apprentis va plus souvent vers les entreprises qui ont plus de 50 salariés, lesquels affichent une hausse de 4,4% des inscriptions en alternance, ce qui s’inscrit dans la tendance structurelle de ces deux dernières décennies. Les TPE voient quant à eux les inscriptions en alternance baisser de 0,9%.

Les métiers choisis par 57% des apprentis concernent l’industrie et le bâtiment. Cependant, la Dares tient à nuancer en expliquant que l’activité de l’entreprise ne reflète pas forcément le métier préparé. Ainsi, 25% des apprentis en alternance dans le secteur de l’industrie préparent un diplôme concernant les métiers de services.

En outre, même si les préférences des apprentis vont au privé avec une augmentation de 1,2% de leurs inscriptions au sein de ce secteur, le public séduit aussi. En effet, 13 400 contrats en alternance y ont été signés, ce qui représente une hausse de +19,4% sur l’année. Une tendance qui est liée à la promesse du gouvernement de recruter 10 000 apprentis au sein de services de l’Etat avant fin 2017.

Enfin, en ce qui concerne les ruptures de contrat, elles ont lieu autant dans le public que privé. Ainsi, entre juin 2014 et mai 2015, 28% des contrats d’apprentissage ont été rompu avant leur terme.

Consulter l’étude complète de la Dares sur « L’apprentissage en 2016 » ici.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.