Les cadres et la formation professionnelle

Une récente étude de l’Apec montre la façon dont les cadres envisagent la formation professionnelle. Il apparaît que pour eux, celle-ci est un enjeu fort, mais que les dispositifs institutionnels qui y donnent accès leur restent relativement méconnus.

L’étude a été réalisée en avril et mai 2019 grâce à des entretiens téléphoniques individuels et des réunions de groupes, ainsi que d’entretiens complémentaires auprès de professionnels de la formation.

La formation des cadres a un rôle clé dans la sécurisation de leurs parcours professionnels

Dans un contexte de transformation des métiers et des compétences, la formation professionnelle a un rôle clé dans la sécurisation des parcours professionnels des cadres. L’évolution des dispositifs et des moyens d’accès (CPF, développement de la VAE) participe au renforcement de ce rôle.

Si les bénéfices immédiats de la formation des cadres sont difficiles à mesurer, elle est sans nul doute une source d’apports importants sur le long terme, par exemple pour conforter une prise de poste ou pour acquérir de nouvelles compétences lors d’une évolution professionnelle.

Par ailleurs, la formation est un outil de valorisation grâce auquel les cadres perçoivent que leur entreprise reconnait leur potentiel et cherche à investir sur eux. Elle est aussi un moment de respiration et de prise de recul par rapport au quotidien.

Les formations sont souvent appréciées par les cadres

Assez hétérogènes quant aux thématiques, les formations sont généralement proposées dans le cadre du plan de l’entreprise, même s’il apparait que des processus moins formels tiennent une place importante. Dans l’ensemble, elles sont souvent appréciées par les cadres.

Ces derniers remarquent l’importance des dynamiques d’animation dans la réussite d’une formation. Si le profil et les qualités du formateur ou de la formatrice sont importants, les conditions matérielles (lieu, composition du groupe, temps disponible, …) sont aussi des facteurs clés de réussite.

Les supports et outils des formations ont récemment connu des évolutions notables, sous l’influence des nouvelles technologies notamment. Pourtant, les cadres ne plébiscitent pas l’innovation technologique en elle-même. Ils soulignent ainsi l’importance du contact, des échanges et de la dynamique de groupe, et donc du présentiel, même s’il est combiné avec des outils en ligne.

Les dispositifs de formation manquent de lisibilité

Les actions de formation restent quasi exclusivement l’apanage de l’entreprise (inscription dans un catalogue, validation par la hiérarchie, mobilisation des fonds de la formation professionnelle, etc.). En général, elles sont avant tout destinées à renforcer les compétences nécessaires à la tenue du poste, plus qu’à anticiper les besoins en compétences. La stratégie de formation peut ainsi apparaître déconnectée de la stratégie générale de l’entreprise.

Pourtant, les cadres restent généralement porteurs de leurs propres projets. Ils accueillent donc favorablement la dynamique actuelle d’individualisation de la gestion des compétences, introduite notamment par la création du CPF, malgré la complexité des dispositifs et le manque d’un interlocuteur institutionnel clairement identifié.

Consultez l’étude de l’Apec « Les cadres et la formation professionnelle » ici.

Guide 2019

Recruter en interim

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide 2019

Guide 2019

Recruter en interim

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.