Une majorité de cadres franciliens souhaitent quitter Paris

Les cadres franciliens sont une grande majorité à envisager de quitter la capitale. C’est la conclusion d’une étude publiée fin août par Cadremploi. Celle-ci révèle qu’une part importante des cadres habitant l’Île-de-France sont mécontents de leur lieu de vie et envisagent sérieusement de quitter la région capitale pour une ville de province. Parmi celles-ci, Bordeaux reste, de loin, la plus appréciée. Cette enquête a été menée du 12 au 14 juillet auprès de 1 786 candidats inscrits sur le site de recherche d’emploi.

Les cadres franciliens habitant la banlieue sont les plus mécontents

84% des cadres franciliens se disent prêt à quitter Paris, dont 70% dans les trois ans à venir. Ces chiffres sont le reflet de leur insatisfaction : 55% d’entre eux se déclarent insatisfaits de leur vie actuelle. Leurs principaux griefs concernent le coût de la vie (77%), le temps de transport (56%), le manque de proximité avec la nature (54%), la dégradation de l’environnement (48%) et les problèmes de logement (48%).

On note également que les cadres les plus mécontents sont ceux qui vivent et travaillent en banlieue. Ils représentent ainsi 57% des insatisfaits alors qu’ils ne sont que 33% de l’échantillon total des personnes interrogées.

Les cadres qui pensent à changer de ville sont même prêts, pour cela, à faire des « sacrifices ». Parmi eux, 56% évoquent une démission de leur poste actuel, 48% se disent disposés à une reconversion professionnelle, et 47% envisagent même une baisse de salaire.

Bordeaux encore et toujours plébiscitée

Les cadres franciliens qui envisagent de quitter la région parisienne recherchent dans leur immense majorité (90%) un meilleur cadre de vie. Pour 65% d’entre eux, une mobilité serait également une opportunité de mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Parmi les villes envisagées pour un départ, Bordeaux reste, de loin, la favorite. 56% des personnes interrogées la placent ainsi en tête de liste des villes où elles aimeraient vivre. Viennent ensuite Nantes et Lyon (41%), puis Toulouse (30%) et Montpellier (28%). A l’inverse, les villes les moins recherchées sont Metz et Saint-Etienne (3%).

Consultez l’étude de Cadremploi « sur les villes préférées des cadres parisiens » ici.

Guide 2019

Recruter en interim

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide 2019

Guide 2019

Recruter en interim

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.