La formation, levier d’insertion professionnelle des salariés intérimaires

En 2016, près de 250 000 salariés ont pu bénéficié d’une action de formation dans le secteur du travail temporaire, tous dispositifs de formation confondu. Le Fonds d’assurance formation du travail temporaire (FAF.TT) a contribué au financement de la formation pour près de 90 000 d’entre eux et l’organisme paritaire a effectué une étude pour déterminer si les formations financées correspondent aux besoins en matière d’emploi et de qualification des bénéficiaires.

L’enquête a été menée auprès de 15 400 intérimaires sortis en 2016 de dispositifs comme le contrat d’insertion professionnelle intérimaire (Cipi), le congé individuel de formation (CIF), le Contrat de développement professionnel intérimaire (CDPI), le contrat de professionnalisation ou encore la préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC).

Quel taux d’emploi après formation ?

Selon les résultats de l’enquête menée par l’institut BVA pour le FAF.TT, le taux d’insertion dans l’emploi 6 mois après la formation monte à 81% pour les personnes sortant de professionnalisation et de 78% pour ceux qui ont bénéficié d’un CIF. Douze mois après formation, le taux global d’emploi est de 84%, ce qui confirme l’impact que la formation a à long terme sur l’accès à l’emploi.

En outre, 80% des bénéficiaires considèrent que la formation les a aidé à trouver leur emploi et 77% travaillent à plein temps ou presque. Enfin, 16% des sortants de professionnalisation ont décroché un CDI ou un CDI intérimaire, contre 21% pour ceux qui ont bénéficié d’un CIF. Ces taux sont en hausse (+2 points) par rapport à l’enquête précédente.

Quelle évolution socio-professionnelle ?

L’enquête effectuée par le FAF.TT montre que les salariés intérimaires sont plutôt jeunes (36% d’entre eux sont âgés de moins de 26 ans) et ne sont souvent pas titulaires d’un diplôme ou d’une qualification professionnelle (6 intérimaires sur 10 ne possèdent ni de diplôme, ni de niveau CAP/BEP). 83% des bénéficiaires de formation étaient des hommes dont l’âge moyen est de 31 ans.

En plus de sécuriser leur parcours, certains bénéficiaires de formations financées par le FAF.TT ont également pu changer de catégorie professionnelle, 6 mois après la fin de leur formation. Ainsi, il y a eu une progression de 14 points de la part des ouvriers qualifiés et de six points pour les agents de maîtrise, cadres ou techniciens sortant d’un Cif.

Parmi les stagiaires ayant fait l’objet de l’enquête, 32% se sont formés dans le secteur des transports, de la manutention, du magasinage tandis que 12% ont choisi une formation dans les technologies industrielles fondamentales et 11% en commerce et vente. A noter que 67% des formations bénéficiant du financement du FAF.TT permettent d’obtenir une qualification.

Pour une synthèse des résultats de l’enquête « La formation des intérimaires, levier performant d’insertion professionnelle » du FAF.TT, cliquez ici.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.