Intérim : 47 000 emplois créés au 1er semestre 2018

Les chiffres dévoilés par le dernier baromètre Prism’Emploi montrent que l’emploi intérimaire continue de progresser en France. L’organisation patronale, qui rassemble plus de 600 entreprises adhérentes et représente 90% du chiffre d’affaires des professionnels du recrutement et de l’intérim, relève que 47 000 emplois équivalent-temps-plein ont ainsi été créés au 1er semestre 2018, par rapport au 1er semestre 2017. Cette progression intervient après trois années consécutives de développement au cours desquelles 180 000 emplois intérimaires ont été créés.

Les transports connaissent la plus forte croissance

Comme en 2016 et en 2017, c’est dans les transports que la croissance de l’emploi intérimaire est la plus soutenue (+14,6 %). Un phénomène encourageant, souvent révélateur d’une situation conjoncturelle qui reste porteuse. L’industrie (+6%) et le secteur des services (+6,7%) se situent aux environs de la moyenne générale.

Le BTP, secteur dans lequel le recours à l’emploi intérimaire est très important, connaît de fortes variations selon les mois et une croissance semestrielle moyenne de 4,5%. Enfin, le commerce connaît la hausse la plus faible, avec seulement +2,4%.

L’intérim en forte hausse dans 5 régions

Au premier semestre 2018, toutes les grandes régions demeurent orientées à la hausse. Trois régions enregistrent une croissance comprise entre 2,0% et 3,0% : l’Île-de-France avec 3,0%, la Normandie avec 2,8% et l’Occitanie avec 2,1%.

Quatre d’entre elles progressent à un rythme compris entre 5,0% et 7,0% : la Nouvelle-Aquitaine avec 6,3 , la Bretagne avec 5,2%, les Hauts-de-France avec 6,7% et PACA avec 5,6%.

Enfin, cinq régions se démarquent avec une croissance comprise entre 8,0% et 12,0% : le Grand-Est avec 9,1%, la Bourgogne-Franche-Comté avec 12,3%, le Centre-Val de Loire avec 8,2%, les Pays de la Loire avec 9,3% et Auvergne-Rhône-Alpes avec 9,2%.

Une hausse plus forte pour les métiers peu qualifiés

Lorsque l’on observe les chiffres de l’intérim par métiers, on constate que les employés (+8,3%) et les ouvriers non qualifiés (+6,9%) sont les deux catégories professionnelles qui se développent le plus. Alors qu’en 2016 la croissance était portée principalement par les métiers les plus qualifiés, elle est cette fois plus modeste chez les cadres et professions intermédiaires (+5,9%) et chez les ouvriers qualifiés (+5,6%).

Consultez le Baromètre Prism’Emploi du 1er semestre 2018 ici.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.