Quel plan d’actions pour la filière automobile ?

La filière automobile affiche des indicateurs positifs mais ses acteurs font faire à plusieurs défis à relever pour continuer à se développer. Pour y remédier, le secteur a présenté un plan d’action publié par la Plafetorme Automobile (PFA) sous la forme d’un contrat de filière pour la période 2018-2022 qui engage l’État et les représentants de la filière.

La PFA, Filière Automobile et Mobilités, est une entité créée pour contribuer à la définition, la coordination et la promotion des actions nécessaires à l’amélioration de la compétitivité et au renforcement de la filière automobile française.

Les défis de la filière automobile

Le secteur de l’automobile doit adopter de nouvelles mesures de transformation pour se préparer aux mutations des nouveaux métiers, mais aussi des nouvelles compétences engendrées par la révolution de la mobilité et l’apport des nouvelles technologies.

Parmi les défis les plus importants auxquels le secteur est confronté, on distingue la disruption technologique relative à l’agenda environnemental, en rapport avec le moteur électrique et l’évolution du mix énergétique voulu par les politiques gouvernementales.

Les acteurs de la filière font également face au défi de la disruption numérique qui entraine l’apparition de nouvelles options sur des véhicules connectés, autonomes et intelligents, en intégrant les problématiques de protection des données des utilisateurs.

Troisième enjeux majeur pour le secteur automobile, la disruption sociétale qui appelle de nouvelles offres de mobilité et entraine de profonds changements du rapport des consommateurs à leur voiture.

La formation, levier indispensable pour la filière automobile

La feuille de route établie par les acteurs du secteur vise à prendre en compte les leviers susceptibles de transformer la filière, à savoir l’énergie, le digital, la compétitivité, l’environnement et le capital humain.

La formation des employés sera le point important de cette transformation. Ainsi, le plan d’action a pour objectif d’accroître le recours à l’alternance et particulièrement à l’apprentissage d’ici la fin de l’année 2020 pour les salariés qui souhaitent se reconvertir et suivre l’évolution des besoins en compétences par l’obtention de nouveaux diplômes ou titres (bac pro, ingénieurs, BTS).

Le secteur prévoit également de mettre à jour les études prospectives concernant les enjeux des mutations sur l’emploi et les compétences. Vingt parcours de formation seront par ailleurs mis en place d’ici la fin de l’année 2021 dans le cadre du programme « Attractivité, Emploi, Compétence » (ACE) établi par la PFA Filière Automobile & Mobilités conformément au dispositif « Partenariats pour la formation professionnelle et l’emploi » du Programme d’investissement d’avenir (PIA). Un portail de l’emploi des services de l’automobile devrait également être mis en place.

Ce plan d’action prévoit ensuite de s’atteler au déploiement de Campus Métiers et Qualifications Automobile avec les régions et les rectorats. Un programme baptisé « L’automobile, des métiers d’avenir, des entreprises qui recrutent » dédié aux entreprises de service sera également développé pour appliquer cette feuille de route et mettre en place un Engagement développement et compétences (EDEC) pour le secteur automobile.

Consulter ici le contrat de filière de la Plateforme Automobile « Consolider et développer les acteurs industriels de l’automobile et du transport routier en France« .

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.