Recrutement : les diplômes bac +5 ne sont plus incontournables

Le fameux bac +5 serait-il « has been ? » ?  Peut-être pas encore, mais il semblerait que cette condition d’accès à de nombreux emplois qualifiés, autrefois incontournable, perde de son importance. De plus en plus de grandes entreprises s’ouvrent à des profils différents, moins ou même pas du tout diplômés. Le secteur du numérique est le plus concerné par cette évolution, mais il n’est pas le seul…

La « fin » du bac +5, un vent venu d’Amérique

C’est aux États-Unis que le mouvement de remise en cause des diplômes de niveau bac +5 a pris le plus d’importance. Le site américain Glassdoor a par exemple publié récemment une liste de 15 grands groupes qui ont décidé de ne plus faire de ce niveau d’études une condition d’embauche. Parmi ceux-ci, on retrouve Google, IBM, Bank of America… Google est d’ailleurs l’une des premières entreprises à avoir changé de mentalité sur ce sujet, en recherchant avec autant d’attention des profils « atypiques » que des profils diplômés « classiques ».

La « tech », paradis de la diversité : un exemple…

Et cet exemple n’est pas un hasard. Si, aux États-Unis, la mouvement dépasse largement le monde du numérique, en France c’est principalement la « tech« , l’univers des start-up et des nouvelles technologies, qui s’affranchit depuis quelques années déjà du « tout bac + 5 ». Cela est dû à l’esprit général qui y règne, mais aussi à des considérations beaucoup plus pragmatiques. Les grandes comme les petites entreprises rencontrent en effet des difficultés à recruter les meilleurs ingénieurs, et les meilleurs profils coûtent très cher.

De plus, les besoins en compétences évoluent très rapidement, au fil de l’apparition de nouvelles technologies ou de nouveaux langages informatiques. IBM France a ainsi pris en compte le fait que certains postes nécessitent des formations courtes plus que de grands diplômes. Cette entreprise s’est donc engagée à embaucher 400 jeunes de niveau bac à bac +2 dans les trois prochaines années.

… à suivre ?

Par ailleurs, certains recruteurs indiquent que le fait de confier certaines tâches à des profils bac +2 permet de libérer du temps pour les bac +5 spécialisés. Ceux-ci peuvent ainsi se consacrer plus facilement à des missions à forte valeur ajoutée, ce qui, au passage, les maintient plus motivés. De bonnes raisons de s’affranchir du dogme du bac +5, y compris dans d’autres secteurs professionnels…

 

 

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.