État des lieux du recrutement dans le secteur alimentaire

Sous l’égide d’Opcalim, l’OPCA des entreprises des branches de l’Industrie Alimentaire, de la Coopération Agricole et de l’Alimentation en détail, les Observatoires du secteur alimentaire ont publié les résultats d’une enquête portant sur les recrutements de cette filière d’activité.

Bilan des recrutements dans l’alimentaire

Trois observatoires du secteur alimentaire ont participé à cette étude sur les recrutements dans le domaine de l’alimentaire : Observia, qui représente l’industrie alimentaire, AD pour l’alimentation au détail et l’Observatoire pour la coopération agricole. Après avoir enquêté auprès des DRH, responsables RH et dirigeants de plus de 5 311 entreprises, ils ont synthétisé les résultats de leur enquête sur les recrutements du secteur.

Sur l’année 2017, 103 000 recrutements ont été réalisés en CDI et CDD,  dont 45% de contrats en CDI hors intérim et contrats saisonniers, soit une hausse de 14% comparé à 2016. L’enquête a été menée du 19 décembre 2017 jusqu’au 16 mars 2018. Sur l’ensemble des établissements participants, 43% ont recruté et 79% ont retrouvé une stabilité, voire une augmentation de leurs activités. En 2017, 19 400 alternants ont été recrutés contre 19 200 en 2016.

Le secteur fait face à des difficultés de recrutement

Selon les statistiques, 41% des recruteurs ont été confrontés à des difficultés lors du recrutement pour certains postes. En cause : les candidatures sont soit insuffisantes, soit insatisfaisantes, puisque les candidats ne disposent pas des compétences et qualifications requises par les postes. On constate également un manque d’expérience ou de savoir-être professionnel.

Concernant les caractéristiques des recrutements, 2/3 des nouvelles recrues ont moins de 30 ans. L’enquête révèle que 8 embauches sur 10 concernent les ouvriers ou les salariés. Si 50% des recrutements sont réalisés dans le cadre du remplacement d’un employé en départ définitif, la majorité des recrutements sont effectués dans le cœur de métiers de la production. Le Pays de la Loire, la Nouvelle Aquitaine et le Grand Est enregistrent la plus forte hausse de recrutements en 2017.

Les perspectives pour 2018

Pour l’année 2018, les entreprises du domaine alimentaire prévoient de développer les compétences de leurs employés. Ainsi, les salariés seront formés en termes d’hygiène, de sécurité, de caractéristiques de produits ou encre de qualité ou de polyvalence. Au programme : une amélioration des compétences techniques et opérationnelles, mais également l’établissement des soft skills.

27% des entreprises prévoient d’augmenter leur activité, 23% souhaitent embaucher en CDD ou CDI et 9% souhaitent engager des candidats en alternance. Enfin, 68% présentent au moins un projet de développement.

Consulter l’infographie de synthèse de l’enquête sur les recrutements dans le secteur alimentaire ici.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.