Légère accélération de l’augmentation du salaire mensuel de base en 2018

La Dares vient de publier les chiffres de l’évolution du salaire mensuel de base (SMB) par branche professionnelle en 2018. Globalement le SMB a progressé de 1,6% dans les entreprises de 10 salariés ou plus.

Augmentation du salaire de base mais stagnation du pouvoir d’achat

Fin 2018, le salaire mensuel de base de l’ensemble des salariés des entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé a augmenté de 1,6% en glissement annuel. Ce chiffre était de +1,4% fin 2017 et de 1,2% fin 2016.

Pourtant, cette accélération du SMB ne s’accompagne pas de gain de pouvoir d’achat. En effet, l’indice des prix hors tabac de l’ensemble des ménages accélère fortement. Il augmente ainsi de 1,6% en 2018, après +1% en 2017 et +0,2% en 2016. Le SMB réel, qui intègre l’évolution des prix, est donc resté stable en 2018, alors qu’il avait progressé de 0,4% en 2017 et de 1% en 2016.

Le SMB augmente plus dans les professions juridiques et comptables et dans la métallurgie-sidérurgie

Dans presque trois quarts des branches regroupées (soit 66% des salariés couverts), la hausse du salaire mensuel de base en 2018 est supérieure ou égale à celle de 2017. Les regroupements de branches qui enregistrent la plus forte croissance du SMB sont les professions juridiques et comptables (+2,1%, comme en 2017) et la métallurgie-sidérurgie (+2,1% après 1,6% en 2017). Dans le premier cas, cela est dû à des négociations très régulières. Dans le second, celles-ci se font à un niveau très décentralisé et connaissent une grande vitalité.

La hausse du SMB accélère également dans les transports (hors statuts), avec 1,6% après 1,2% en 2017, et dans le nettoyage, manutention, récupération et santé (+1,1%). Dans ce dernier cas, cela est principalement dû à la revalorisation du SMIC. Plus généralement, les salaires dans les branches industrielles progressent de manière plus soutenue que dans les branches tertiaires, comme en 2017.

Ralentissement du SMB dans certaines branches

Dans le regroupement habillement, cuir, textiles, le SMB n’a progressé que de 1,2% en 2018, contre 1,5% en 2017. Dans les « branches non agricoles diverses), l’évolution est similaire (+1,3% après 1,7%). Dans le premier cas, cela est dû à l’absence d’accord de branche en 2018, et dans le second à la restructuration en cours dans l’enseignement privé et la formation.

Une progression plus élevée pour les cadres et les ouvriers

La progression du salaire mensuel de base est plus élevée pour les cadres et les ouvriers que pour les autres catégories socioprofessionnelles. Cette différence est due en partie au dynamisme traditionnel de l’industrie et à la prééminence de la négociation individuelle dans les branches tertiaires qualifiées.

Consultez l’étude de la Dares « Évolution des salaires de base par branche professionnelle en 2018 » ici.

Guide 2019

Recruter en interim

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide 2019

Guide 2019

Recruter en interim

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.