Quelles sont les grandes tendances du recrutement ?

Le secteur du recrutement sort d’une année 2019 globalement favorable, marquée par une situation de plein emploi sur le marché des cadres et l’arrivée à une certaine maturité du sourcing.

La montée en puissance des réseaux sociaux au service du recrutement

Les offres d’emploi restent le principal moyen utilisé par les entreprises pour déclarer un besoin et rechercher des candidats : c’est le cas de 89% d’entre elles, une proportion qui a peu évolué depuis 10 ans.

En revanche, sur la même période, l’utilisation des réseaux sociaux professionnels pour recruter a été multipliée par 4 : ils sont maintenant utilisés dans 53% des cas. Les recruteurs ont recours à l’examen des candidatures spontanées à 58%, et à leur réseau de contacts à 55%.

Un autre fait remarquable est la tendance croissante des entreprises à chasser et approcher directement les candidats. Alors que cette pratique était auparavant plutôt l’apanage des cabinets de recrutement, elle s’est aujourd’hui diffusée dans les pratiques des entreprises, qui y ont recours dans 32% des cas aujourd’hui, contre 21% il y a sept ans.

Le sourcing est donc devenu multicanal, le nombre de canaux mobilisés étant aujourd’hui plus nombreux qu’avant. En moyenne, les recruteurs utilisent maintenant 5 canaux de sourcing différents pour trouver un candidat. Notons enfin que la préqualification téléphonique est maintenant pratiquée par 62% des recruteurs.

Les pratiques des recruteurs évoluent à la marge

Selon l’Apec, 75% des recruteurs demandent encore systématiquement ou occasionnellement une lettre de motivation. Par ailleurs, la moitié des entreprises reçoivent au moins physiquement 4 candidats par poste et, dans 10% des cas, seulement un candidat.

De plus, 44% des candidats sont soumis à des tests, dont des mises en situation dans 22% des cas et des tests de personnalité pour 19% d’entre eux. Ces tests sont plus utilisés par les grandes entreprises : 60% des entreprises de 1000 salariés ou plus le font, contre seulement 44% pour celles de 50 à 100 salariés.

Un marché de l’emploi des cadres au plus haut

Le taux de chômage des cadres, déjà au plus bas en 2019, pourrait encore baisser en 2020 pour atteindre 3 à 3,5%. Sur l’année écoulée, 280.000 cadres ont été embauchés. Le nombre de candidats par offre d’emploi a d’ailleurs chuté à 31 aujourd’hui, contre 46 il y a 5 ans.

Les cadres les plus recherchés ont à 43% des fonctions commerciales, mais l’évolution de la situation leur est particulièrement favorable dans l’IT. En 2018, un cadre sur 5 avait d’ailleurs été embauché dans des activités informatiques.

Guide 2019

Recruter en interim

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide 2019

Guide 2019

Recruter en interim

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.