Recrutements de cadres : des chiffres au beau fixe

D’après le dernier baromètre trimestriel de l’Apec, les recrutements de cadres sont restés à un niveau très élevé au deuxième trimestre 2018.

Portés par la confiance des entreprises, les recrutements ont connu des chiffres records. De quoi être particulièrement optimistes pour les cadres à la recherche d’un emploi ou d’une mobilité professionnelle.

Les chiffres records des recrutements de cadres

D’après l’étude de l’Apec, 62% des entreprises de plus de 100 salariés ont recruté au moins un cadre au cours du deuxième trimestre 2018. Cela représente une hausse de 5 points par rapport à la même période de l’année 2017.

Non seulement les entreprises sont plus nombreuses à embaucher, mais le nombre de cadres qu’elles recrutent est également en hausse, pour presque la moitié d’entre elles. Elles restent cependant prudentes concernant leurs prévisions de recrutement. Ainsi, seules 56% d’entre elles disent vouloir embaucher au moins un cadre au troisième trimestre.

Recruter pour remplacer les départs

Le premier motif de recrutement reste le remplacement des départs, soit pour renouveler le personnel, soit pour remplacer un départ en retraite. Ainsi, 46% des entreprises qui envisagent d’embaucher un cadre au troisième trimestre le feront pour l’un de ces motifs.

L’autre raison d’embaucher est le développement de l’activité. Cette motivation est particulièrement présente chez les entreprises de l’informatique, qui sont deux sur trois à recruter un cadre pour cette raison.

Des recrutements de cadres particulièrement nombreux dans l’industrie et difficiles dans l’informatique

Si l’on observe les chiffres par secteur d’activité, on constate que l’industrie est celui où les recrutements de cadres ont été les plus nombreux. 72% des entreprises du secteur sur dix ont embauché un cadre au deuxième trimestre 2018, alors que seules 64% d’entre elles l’avaient fait en 2017 sur la même période.

Si la tendance est similaire dans la construction, l’ingénierie et la recherche et développement, le secteur de la banque et de l’assurance connaît lui une forte baisse du nombres de recrutements (69% contre 83% l’an passé).

Par ailleurs, c’est dans l’informatique que les recruteurs ont la tâche la plus difficile. En effet, 77% des recrutements sont jugés difficiles par les entreprises de ce secteur. Il en va de même pour la recherche et développement (72%) et la production industrielle (67%).

Les cadres commerciaux sont les profils les plus recherchés

Parmi les profils recherchés, c’est celui de commercial que les entreprises convoitent le plus. 46% d’entre elles prévoit d’en recruter au troisième trimestre, soit 5 points de plus qu’en 2017. On trouve ensuite des profils de gestion, finance et administration, puis de services techniques et enfin de recherche et développement. Les profils les moins recherchés sont ceux liés à la communication et à la création, que seules 9% des entreprises envisagent de recruter.

Consultez le Baromètre trimestriel de l’Apec « Emploi cadre : La confiance des entreprises reste solide » ici.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.