Former en alternance pour recruter d’un conducteur de train

Le travail du conducteur de train ne se limite pas uniquement au transport des personnes ou des marchandises. En effet, cet employé est aussi chargé de s’assurer de la sécurité des passagers et de leurs effets au cours du transport.

Pour ce faire, le conducteur de train doit contrôler la vitesse et le bon fonctionnement de sa machine sans avoir à se préoccuper des directions. Il doit aussi être rigoureux dans le respect des horaires et du confort des passagers.

Il faut savoir que le métier de conducteur de train évolue avec la technologie, notamment en ce qui concerne les systèmes embarqués de comptage ou encore les dispositifs de pilotage.

Ainsi, les besoins en compétences exprimés par les employeurs sont toujours évolutifs. La formation en alternance est la solution toute trouvée pour le recrutement de candidats qui permettent à l’entreprise d’être en phase avec son temps.

Les principaux débouchés professionnels pour le conducteur de train

La société nationale des chemins de fer (SNCF) est le principal recruteur pour le poste de conducteur de train. Effectivement, il s’agit de la compagnie historique habilitée à exploiter  les lignes ferroviaires en France pour le transport des voyageurs.

Il y a également des compagnies étrangères qui représentent la concurrence pour le transport de marchandises ou fret ferroviaire et qui procèdent au recrutement de conducteurs de trains en France. Ces compagnies étrangères possèdent près d’1/3 du marché et sont dans la capacité d’offrir de nombreux emplois aux conducteurs de trains en France.

La SNCF emploie quant à elle près de 15 000 salariés et est actuellement fortement impliquée dans la réduction de la consommation d’énergie par le déploiement d’un système d’initiation à l’écoconduite et par le biais de l’installation de systèmes embarqués dans les trains. Ces systèmes servent à compter l’électricité et leur manipulation nécessite davantage de compétences à part les domaines concernés par le métier de conducteur de train.

Il faut savoir que le conducteur de train peut aussi être désigné sous le nom d’agent de conduite.

Les perspectives d’évolution dans le métier de conducteur de train

Les perspectives d’évolution de la profession de conducteur de train sont influencées par un certain nombre de paramètres. Il y a notamment les besoins régionaux avec les lignes qui peuvent être réorganisées ou créées, ainsi que les besoins des voyageurs et des acteurs économiques. La profession peut aussi évoluer selon la libération des postes correspondant à de nouvelles compétences au sein de la compagnie.

Au bout dune formation, le conducteur élève peut commencer par des trains de transport de marchandises. S’ensuit les trajets courts et au bout du nombre suffisant d’heures de conduite, il peut se voir confier le transport de voyageurs puis les convois longue distance.

Après formation, le conducteur peut accéder aux postes suivants:

Cadre transport traction: Cet employé est chargé de la direction d’une équipe de conducteurs dont il assure la formation et l’évaluation régulière des connaissances. Il faut cependant faire remarquer que seulement 10% des conducteurs de train peuvent arriver à ce poste.

Conducteur de manœuvre et de tramway: Son domaine d’intervention est les engins à moteur et les rames. Il peut participer à l’alignement de wagons afin de constituer les trains.

Conducteur de ligne: Son travail consiste à conduire des trains de marchandises ou de passagers de manière régulière. A ses débuts, il ne conduit que sur les lignes à vitesse limitée.

Comment devenir conducteur de train?  

Les diplômes requis pour devenir conducteur de train

Pour accéder au métier de conducteur de train, le diplôme de base à posséder est le CAP ou le BEP. Cependant, il est fortement conseillé de posséder les qualifications professionnelles suivantes:

  • bac pro ou techno en électricité, électronique, électrotechnique, mécanique,
  • bac pro maintenance des systèmes mécaniques automatisés (MSMA)
  • bac STI2D
  • bac général (S, ES, L) de préférence S
  • tout diplôme équivalent de niveau IV ou V dans les domaines précités

En outre, la formation en alternance est une excellente option pour devenir conducteur de manœuvre ou conducteur de ligne, qui nécessitent respectivement 4 et 9 à 12 mois de formation. Pour les conducteurs de train qui ont déjà beaucoup d’expérience et qui ont obtenu le titre de conducteur principal, la formation en alternance permet d’accéder au poste de conducteur de TGV.

Les compétences requises pour devenir conducteur de train

Pour devenir conducteur de train, il faut avoir de solides connaissances en électricité. En effet, il est amené à être en permanence en contact avec de nombreux appareils de contrôle et de pilotage comme des cylindres de frein manomètres ou encore des manipulateurs de commande.

Il doit en outre maitriser et respecter les règles techniques de conduite ainsi que les procédures de sécurité pour éviter les accidents.

Les qualités requises pour devenir conducteur de train

Les compétences techniques et les qualifications professionnelles ne suffisent pas pour devenir conducteur de train. En effet, l’accomplissement des missions requièrent de l’attention et de la vigilance, car même si le trajet est planifié, il faut surveiller la voie avec prudence pour l’identification des éventuels débris et objets ou personnes marchant sur les rails.

La réactivité est de mise pour le respect des signaux d’alarme tant à bord de la cabine que sur les voies. Ainsi, le conducteur doit être très consciencieux car il a à sa charge la sécurité de tous les passagers. Un grand sens des responsabilités, du sang-froid, des bons réflexes et une bonne condition physique sont aussi requis, en plus d’un solide équilibre psychologique face à l’éloignement familial et la pression.

Quelles sont les missions et attributions du conducteur de train?

Les missions

Le conducteur du train doit contrôler et assurer la sécurité des voyageurs et marchandises au cours du trajet, sans avoir à se soucier des directions à suivre.

Ainsi, il est chargé du contrôle intégral du fonctionnement du train avant départ, de s’assurer de la sécurité de sa conduite en contrôlant la vitesse, de respecter les horaires et de veiller au confort des voyageurs.

Les attributions du conducteur de train

– AVANT LE DÉPART

Avant la prise des commandes de la locomotive, le conducteur de train doit faire une préparation courante en remplissant la feuille de route et en vérifiant la vitesse à ne pas dépasser, les distances et vitesse de freinage, la charge du train en fonction du nombre de wagons et la puissance de traction. Cette phase sert aussi à effectuer des tests de contrôle sur le matériel et particulièrement les freins, ainsi qu’à vérifier l’état et la sécurité de la ligne.

AU COURS DU TRAJET

Pendant le trajet, le conducteur de train est censé surveiller et contrôler les informations qui s’affichent sur le tableau de bord, tenir compte de la signalisation extérieure qui l’informe des obstacles éventuels et du profil de la ligne ainsi que surveiller les conditions météorologiques.

EN CAS D’INCIDENT

Si un accident survient, le conducteur de train est chargé d’alerter les aiguilleurs du rail par téléphone, de veiller à la protection des voyageurs ou des marchandises si besoin est, d’effectuer les simples dépannages et d’entrer en contact avec le service technique en cas de dommage sérieux.

LES TACHES ADMINISTRATIVES

La tenue du carnet de bord est la principale tâche administrative du conducteur du train qui y rédige les bulletins de service, recueille les horaires pour vérifier la ponctualité du train et y établit les rapports d’accidents.

La formation en alternance pour le recrutement du conducteur de train

Le recrutement externe à l’entreprise

Afin de combler les besoins en personnels qualifiés et compétents, les compagnies ferroviaires peuvent se tourner vers le recrutement en alternance des conducteurs de trains. Les candidats possédant un CAP ou un Bac Pro peuvent postuler, le recrutement s’effectuant par sélection de dossiers, suivi d’un entretien de motivation, d’un test psychotechnique et de connaissance ainsi que d’une visite médicale.

– Pour les candidats de 26 ans et moins

Les candidats entrant dans cette catégorie d’âge et qui ont un niveau inférieur au Bac ont deux options:

  • contrat d’apprentissage qui permet à la compagnie de recruter et de former des candidats d’au moins 16 ans
  • bac professionnel qui permet aux candidats d’accéder à plusieurs formations en alternance pour devenir conducteur de train

S’ils ont un niveau bac, le contrat d’apprentissage permet de suivre une formation en alternance pour obtenir un diplôme de BTS ou DUT afin d’assurer des fonctions d’encadrement.

– Pour les candidats de 26 ans et plus

Ces derniers peuvent signer un contrat de professionnalisation afin de suivre une formation professionnelle qualifiante pour obtenir un titre, un CQP, une qualification professionnelle reconnue ou un diplôme.

A noter que la formation professionnelle en alternance consiste à effectuer des mises en pratique et des cours au sein d’un organisme de formation dédié à cet effet. Justement, la SNCF dispose de son propre centre de formation.

Évolution interne à l’entreprise

En fonction des besoins régionaux, le conducteur de train peut espérer une évolution interne. Il peut aussi s’agir d’intégrer un poste qui s’est libéré.

Afin de veiller à son évolution de carrière, le conducteur de train peut suivre des formations en alternance et passer différents examens pour accéder à des postes à responsabilités.

Guide 2019

Recruter en interim

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide 2019

Guide 2019

Recruter en interim

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.