Quels métiers recrutent en alternance en Martinique?

La reprise économique comme aussi à porter ses fruits en Martinique et la région offre ainsi de nombreuses opportunités de recrutement en alternance portées par un marché de l’emploi en croissance et des politiques gouvernementales volontaristes.

Alors que l’année 2017 s’était déjà conclue sur des chiffres positifs, la dernière étude de Pôle emploi sur les besoins de main d’œuvre en Martinique prévoit une nouvelle hausse de 8,5% des recrutements en 2018. Tous secteurs d’activité confondus, les entreprises locales devraient ainsi recruter 10 435 salariés sur l’année et les employeurs font face à des difficultés d’embauche croissantes qui concernent 42% des postes à pourvoir en Martinique.

Les entreprise martiniquaises se tournent ainsi souvent vers le recrutement en alternance pour faire face à leurs besoins de candidats qualifiés sur des métiers en tension. En contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, les offres de formation en alternance sont nombreuses et s’adressent à tous types de profils sur le marché de l’emploi.

Par ailleurs, 12,3% de la population de Martinique est âgée de 16 à 25 ans, soit un total de 49 000 personnes et le conseil Régional a tenu a adapter l’offre de formation à ce constat notamment grâce au développement et à la revalorisation de la formation en alternance.

Il existe donc de nombreux métiers qui recrutent en alternance en Martinique, encore faut il savoir organiser ses recherches et ne pas négliger certains étapes pour trouver la formation qui correspond à son projet professionnel et une entreprise d’embauche.

Les métiers qui recrutent en alternance en Martinique

En se basant sur les besoins de main d’œuvre des entreprises locales, Pôle emploi a identifié de nombreux métiers qui présente 100% de difficultés d’embauche pour les employeurs qui ont naturellement tendance à se tourner vers le recrutement en alternance pour faire face au manque de candidats qualifiés.

Voici la liste des 15 métiers qui devraient le plus recruter de salariés en alternance en Martinique en 2018, par ordre d’importance :

  • Cadres des magasins
  • Chefs cuisiniers
  • Ingénieurs du BTP, chefs de chantier et conducteurs de travaux (cadres)
  • Ingénieurs et cadres technico-commerciaux
  • Vendeurs en gros de matériel et équipements
  • Dentistes
  • Couvreurs
  • Ingénieurs et cadres de fabrication et de la production
  • Ouvriers non qualifiés du travail du bois et de l’ameublement
  • Ingénieur et cadres d’étude dans l’industrie
  • Professionnels du droit
  • Charcutiers, traiteurs
  • Bûcherons, sylviculteurs salariés et agents forestiers
  • Charpentiers (métal)
  • Techniciens des services comptables et financiers

De façon globale, le secteur des services dominent largement les besoins en emploi de la région (65%) suivi par les domaines de la construction et du BTP (10%), devant le secteur du commerce.

Alternance en Martinique: les étapes à suivre

La première étape de la recherche d’un poste en alternance reste évidemment la définition du projet professionnel et sa validation avec une école de formation. Pour être sûr d’avoir un projet professionnel solide et avec de réelles perspectives d’évolution, il faut se renseigner auprès de la CCI, des Missions locales, Pôle emploi, les chambres consulaires ou encore les différents établissements de formation présents sur le territoire.

Afin de constituer un bon dossier de candidature (CV et lettre de motivation) il est conseillé de participer aux ateliers de coaching qui sauront vous aider à construire votre candidature et vous démarquer des autres candidats.

Ensuite, il y a la recherche de l’entreprise, qui doit d’ailleurs se faire quelques mois avant la date de début des cours ou du début supposé du contrat de travail. C’est un processus qui s’apparente à une vraie recherche d’emploi: il faut rédiger un CV, une lettre de motivation, rechercher des offres, postuler, passer des entretiens.

Pour bien cibler les entreprises, il convient de rechercher les offres directement sur les sites internet d’offres d’emploi et ne pas hésiter à solliciter des professionnels de l’orientation en se rapprochant du Service d’information, d’orientation professionnelle et d’appui aux entreprises pour le développement de l’alternance, de l’apprentissage et l’emploi des jeunes de la CCIM ou encore du Centre d’aide à la décision de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Martinique.

Vient ensuite l’envoi des candidatures (spontanées ou en réponse à des offres d’emploi) et leur suivi une quinzaine de jours après idéalement. Pour ne pas suivre toutes ces démarches en vain, il faut respecter un calendrier:

  • De novembre à janvier, il faut commencer les recherches de la formation et s’adresser aux professionnels de l’orientation et de l’emploi.
  • Du mois de février au mois d’avril, il faut retirer les dossiers d’inscription dans les Centres de formation d’apprentis (CFA). Les bacheliers doivent quant à eux sélectionner en amont via APB les formations jusqu’à début avril pour les choix. C’est le moment de constituer le dossier pour rechercher un employeur.
  • Le mois de Mai est dédié aux sélections dans les formations tandis que la finalisation de l’admission se fait au mois de juin, à condition d’avoir trouvé une entreprise d’accueil.

Guide 2019

Recruter en interim

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide 2019

Guide 2019

Recruter en interim

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.