Trouver un emploi en alternance en Normandie

Dixième région française en terme de superficie, la Normandie concentre 1,28 million d’emplois et se distingue par la diversité de son économie qui offre de nombreuses opportunité d’emplois en alternance.

Le marché local de l’emploi, marqué par le dynamisme de ses territoires industriels et agricoles, est particulièrement porté par les secteurs du commerce et du tourisme ou encore de la filière industrielle qui joue un rôle majeur dans la création de valeur à l’échelle régionale.

Les statistiques des recrutements en contrat d’alternance ont augmenté en 2017 dans la région normande grâce notamment à la mise en place d’une politique volontariste en faveur de l’apprentissage. 23 492 apprentis ont ainsi été enregistrés en 2017, ce qui représente une hausse de 5% par rapport à 2016 et la tendance devrait se confirmer en 2018. Cette évolution s’explique aussi par le nombre d’inscrits dans des formations en alternance du supérieur qui a enregistré une hausse de 15,5% en 2017.

Selon les derniers chiffres de Pôle Emploi, les entreprises normandes devrait concrétiser 92 211 projets de recrutement en 2018, dont 40.2% sur des métiers en tension, ce qui rend l’embauche difficile. La formation en alternance de salariés constitue alors une solution adaptée pour les employeurs qui sont confrontées à ces difficultés de recrutement. En contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, elle permet l’embauche de salariés pour occuper des postes vacants aussi bien en matière de qualifications et de compétences.

La région Normandie offre donc de belles opportunités de recrutement en alternance. Il faut toutefois s’armer de patience, car la recherche peut nécessiter du temps. La meilleure solution restant pour les candidats de s’appuyer sur l’aides des acteurs conseils locaux pour mieux organiser leur recherche et maximiser leurs chances de trouver un poste en alternance.

Comment trouver un contrat en alternance en Normandie ?

La première étape de la recherche consiste à monter un dossier de candidature pour démarcher les établissements de formation et les entreprises. En rédigeant un CV soigné et une lettre de motivation bien structurée, on peut arriver à se distinguer des autres candidats.

Certes, le marché de l’emploi est en croissance en Normandie, toutefois, les candidats doivent débuter la recherche d’un organisme ou d’une entreprise le plus tôt possible pour avoir davantage de marge. Afin de trouver un contrat d’apprentissage, il est nécessaire de commencer les procédures dès le mois de janvier en vue d’être embauché au mois de septembre. En contrat de professionnalisation, le calendrier de recherche s’étale sur toute l’année.

Il faut ensuite s’atteler à la recherche d’une formation adaptée aux objectifs professionnels fixés. La formation doit être réalisée par un Centre de formation d’apprentis ou CFA. Dans certains cas, les SA ou sections d’apprentissage ou les UFA ou unité de formation en apprentissage peuvent également assurer les séances, si elles sont conventionnées par un CFA. Les candidats doivent s’informer auprès des CFA pour prendre connaissance de l’offre locale existante.

Pour le contrat de professionnalisation, la formation peut être prodiguée par différents types d’organismes. Il s’agit pour la plupart d’organismes privés. Le Ministère du Travail a développé un portail de l’alternance en ligne consultable ici qui rassemble l’offre locale de formation en alternance en déterminant les organismes régionaux habilités. La recherche permet de cibler les organismes de manière géographique par département ou par région ou par type de formations.

Afin de trouver une entreprise qui recrute en alternance, les chambres consulaires se positionnent comme de bons interlocuteurs qui peuvent guider les candidats à choisir la formation adéquate répondant aux besoins des entreprises en termes de main d’œuvre selon les secteurs d’activités. Selon le type de poste souhaité, on peut demander l’aide de la Chambre de commerce et d’industrie ou CCI, les chambres des métiers et de l’artisanat ou CMA ou encore la Chambre d’agriculture locale qui ont pu réaliser une expertise du marché de l’emploi en Normandie.

Le réseau de Points A des CCI servent de relais d’information sur le recrutement en contrat d’apprentissage entre candidats et entreprises. Il est possible de solliciter leur aide pour obtenir plus d’informations. La liste des Points A de Normandie est accessible ici.

Pôle Emploi constitue par ailleurs un acteur clé dans la recherche d’une entreprise. Cet organisme aide les candidats à consulter les annonces en ligne sur le site officiel. Les entreprises pourvues de site web peuvent également diffuser les annonces directement sur leurs plateformes en ligne. Les candidats peuvent en outre consulter les joboards, des sites internet spécialisés dans les offres d’emploi selon les secteurs d’activités.

Les candidats peuvent aussi se rendre dans les événements ou salons organisés autour de l’emploi, surtout de l’emploi en alternance. Ils sont organisés de manière régulière dans la région normande. A l’occasion de ces événements, les candidats peuvent directement rencontrer les employeurs potentiels de la région.

Les portes ouvertes organisées par les entreprises constituent en outre une opportunité incontournable pour les candidats de s’informer et pourquoi pas rencontrer directement les recruteurs.

Le marché de l’emploi en Normandie

L’économie de la Normandie se penche vers la sphère présentielle, même si la sphère productive occupe encore 35,3% des emplois, légèrement supérieure à la moyenne nationale qui s’affiche à 34,1%. Elle se concentre sur l’agriculture et l’industrie qui occupent 20,3% des emplois de la région contre 17,8% au niveau national en dehors de Paris.

Le marché de l’emploi en Normandie se montre porteurs avec 92 211 projets de recrutement recensés pour l’année 2018, dont seulement 29% dédiés aux postes saisonniers d’après l’enquête sur les besoins en main-d’oeuvre de Pôle Emploi réalisée en 2018. Le contexte de l’emploi se porte bien mais plus de 40% des embauches présentent des difficultés de recrutement pour les employeurs qui peuvent alors se tourner vers l’alternance pour trouver des salariés qualifiés à leurs métiers.

Le secteur des services domine le marché en représentant 6 offres sur 10. Les secteurs de l’agriculture et du commerce sont également à la recherche de nouveaux salariés. Cela propulse la région à la huitième région pourvoyeuse d’emplois. Toutefois, les entreprises ont encore du mal à trouver de bons candidats pour certaines offres.

Les principaux secteurs d’activité

Pour le moment, le secteur des services affiche le plus grand nombre d’emplois en Normandie. Il occupe 61% de la création de valeur ajoutée dans la région. D’autres secteurs sont également intéressants. C’est le cas du transport, de la logistique ou du tourisme.

Sur le plan industriel, voici les principaux secteurs d’activités qui recrutent dans la région normande :

  • les industries agroalimentaires
  • les entreprises de fabrication de matériels de transport
  • la construction automobile
  • les chantiers navals et l’aéronautique
  • la plasturgie
  • l’électronique

Le secteur de la construction occupe pour sa part 7,2% des emplois dans la région et représente 9,5% des établissements. Il s’agit de petites structures artisanales spécialisées dans la construction de logements individuels.

D’un autre côté, le secteur du commerce affiche un certain dynamisme avec 160 000 emplois avec une valeur ajoutée s’élevant à hauteur de 7,3 milliards d’euros.

Les métiers qui recrutent le plus en Normandie

En se basant sur les projets de recrutement des entreprises locales (chiffres de Pôle emploi), les 10 métiers qui devraient le plus recruter en 2018 en Normandie sont les suivants (par ordre d’importance) :

  • Agents d’entretien de locaux
  • Professionnels de l’animation socioculturelle
  • Aides à domicile et aides ménagères
  • Employés de libre service
  • Serveurs de cafés restaurants
  • Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration
  • Aides-soignants
  • Ouvriers de l’assainissement et du traitement des déchets
  • Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires

Il faut noter que plus de 40% des projets de recrutement des entreprises de la région Normandie présentent des difficultés pour les employeurs à trouver des candidats qualifiés. De nombreux postes présentent ainsi des difficultés de recrutement pouvant aller parfois jusqu’à 100%, ce qui pousse les entreprises à se tourner vers la formation en alternance de salariés pour répondre à leurs besoins.

Les postes qui recrutent le plus en alternance

Parmi les postes qui recrutent en 2018, les 20 métiers qui présentent le plus de difficultés d’embauche et donc d’opportunités de recrutement en alternance sont les suivants:

  • Ingénieurs et cadres des télécommunications
  • Cadres de la banque
  • Agents de maîtrise et assimilés en fabrication mécanique
  • Ingénieurs, cadres techniques de l’agriculture
  • Autres professionnels para-médicaux
  • Cadres des transports
  • Mainteniciens en biens électro-domestiques
  • Ouvriers qualifiés travaillant par enlèvement de métal
  • Maîtrise de l’hôtellerie
  • Chefs de chantier, conducteurs de travaux (non cadres)
  • Cadres techniques de la maintenance et de l’environnement
  • Dessinateurs en mécanique et travail des métaux
  • Cadres des magasins
  • Ouvriers non qualifiés des industries chimiques et plastiques
  • Techniciens en électricité et en électronique
  • Plombiers, chauffagistes
  • Techniciens des services comptables et financiers
  • Charpentiers (bois)
  • Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l’environnement

L’ensemble de ces métiers présentent plus de 75% de difficultés de recrutement pour les employeurs en Normandie et sont donc fortement demandeurs d’alternants en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation suivant les postes.

Le marché de l’emploi normand par départements

Le département de Seine-Maritime affiche le plus grand nombre de prévisions d’embauche dans la région normande, grâce aux besoins grandissants des grandes villes comme Rouen ou Le Havre. La Seine-Maritime occupe 37,1% des projets de recrutement ce qui représente 34 191 postes en 2017 avec 22,4% d’emplois saisonniers.

Le Calvados enregistre 21 741 projets de recrutement en 2018 avec 41,6% sur les métiers en tension. Cela présente 23,6% des offres d’emploi de la région. La ville de Caen embauche énormément dans la région.

Dans la Manche, 15 984 projets ont été enregistrés pour l’année 2018, 12905 dans l’Eure et 7 391 dans l’Orne.

Guide 2019

Recruter en interim

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide 2019

Guide 2019

Recruter en interim

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.