Le recrutement en alternance de conducteurs de ligne

Le poste de conducteur de ligne est très sollicité dans l’industrie car il est au centre de la production « de process » qui est elle-même constituée de chaînes de production automatisées.

En pratique, le conducteur de ligne est chargé des activités de lignes de conditionnement ou de production dont il s’assure de la préparation, de l’organisation et du contrôle. Développer les normes de qualité et de contrôle fait également partie de ses rôles ainsi que la prise en charge de l’animation des équipes de conducteurs de machines et opérateurs de productions.

Le conducteur de ligne est ainsi très recherché dans l’industrie, notamment agro-alimentaire ou chimique et pharmaceutique mais également l’industrie automobile ou du traitement des déchets. Pour répondre aux besoins en compétences des entreprises et compenser les difficultés en recrutement, la formation en alternance d’un conducteur de lignes est particulièrement indiquée.

Les principales attributions du conducteur de ligne

Il faut savoir qu’une ligne de conditionnement ou de production est composée par des machines automatisées dont le conducteur de ligne est responsable. Il se charge aussi de la supervision du démarrage, de la surveillance, de la conduite et de l’entretien des machines qui sont utilisées pour la production d’un produit fini.

Son supérieur direct est le chef d’atelier et sa mission consiste la plupart du temps à gérer une tâche spécifique  ainsi qu’une équipe composée de conducteurs de machines ainsi que d’opérateurs de ligne. Sa mission consiste aussi à veiller que les normes de sécurité, d’hygiène et environnementales spécifiques soient respectées.

La fabrication et/ou le conditionnement du produit est confié aux opérateurs de fabrication tandis que depuis ses écrans, le conducteur de ligne se charge de lancer les machines de production et du pilotage de la ligne de fabrication jusqu’à ce que le produit final soit obtenu.

Parmi les missions confiées au conducteur, il y a également la garantie de l’approvisionnement de la ligne de matières premières qui est à sa charge. Il est aussi chargé de s’assurer du bon fonctionnement des machines de production sous sa responsabilité. De plus, il veille au respect des normes de productivité définies par l’entreprise et assure la sécurité des biens et des personnes sur sa ligne de production en s’occupant de la réparation et de l’entretien.

Enfin, la surveillance du déroulement de la production par le biais d’écrans de contrôle est dévolue au conducteur de ligne. Il y a également la prise en charge de la programmation des chaînes de production dans le respect du cahier de charge défini. Le conducteur de ligne doit s’assurer du respect des objectifs quantitatifs ainsi que du contrôle de la qualité des produits.

Missions du conducteur de ligne

Le conducteur de ligne est chargé de contrôler les paramètres des machines sur une ligne de production et de surveiller la bonne marche de la production ou du conditionnement des produits. Il organise aussi l’approvisionnement de la ligne de production en matières premières tout en démarrant, surveillant, entretenant et conduisant les machines de production. Le conducteur de ligne se charge aussi d’appliquer les normes de qualité des productions et des normes d’hygiène et s’assure de la sécurité des biens et des personnes sur la ligne de production.

Qualifications requises

Un conducteur de ligne doit avoir une solide connaissance de l’ensemble des étapes du processus de fabrication industriel. Il doit aussi avoir une maitrise des normes de sécurité et d’hygiène et en particulier des normes sanitaires appliquées dans l’industrie alimentaire.

Le conducteur de ligne doit faire preuve de rigueur et de réactivité pour pouvoir suivre en temps réel les cadences de production et garantir les normes de productivité et de qualité définies dans le cahier de charges.

Afin d’éviter les blocages sur la ligne de production, il faut capacité d’identification rapide des problèmes par le conducteur de ligne. Les industries agroalimentaires ou pharmaceutiques sont très nombreuses à rechercher des conducteurs de ligne qui ont une connaissance des contraintes spécifiques en lien avec les bonnes pratiques de fabrication come le port de gants, de blouse stérile et de charlotte. Il s’agit de veiller au respect des règles d’hygiène assez strictes.

      Compétences nécessaires à un conducteur de ligne

Pour devenir un conducteur de ligne, il est nécessaire de maitriser toutes les étapes d’une ligne de production constituée de machines automatisées et de connaître le cycle de fabrication. Le fonctionnement des machines ne doit pas avoir de secrets pour un conducteur de ligne, et il en est de même pour les procédures de qualité. Il doit aussi avoir une expertise des procédures de contrôle qualité et une connaissance étendue des « bonnes pratiques de fabrication » dans l’industrie agroalimentaire ou pharmaceutique.

Le conducteur de ligne est amené à occuper un poste qui sollicite beaucoup les conditions physiques, avec des rythmes longs en position debout, sans oublier le bruit constant des machines.

Ce métier sollicite aussi le mental qui doit être assez solide et stable pour s’adapter à une cadence de travail soutenue et des horaires qui peuvent changer fréquemment. Etant amené à coacher et manager une équipe, des qualités relationnelles et d’écoute sont requises pour devenir conducteur de ligne. Ce dernier est aussi chargé de superviser les relations entre les différents acteurs travaillant sur sa ligne de production.

      Qualités d’un conducteur de ligne

Ainsi, pour mener à bien toutes les missions du conducteur en ligne, il est nécessaire d’être à l’écoute et d’avoir de bonnes capacités d’animation. Il faut aussi avoir une bonne résistance physique et psychologique ainsi qu’être à l’aise avec le travail en équipe. Le conducteur de ligne doit avoir le sens de l’organisation, être rigoureux, vigilant et réactif.

Conducteur de ligne: Un métier en tension

Actuellement, la production industrielle s’automatise progressivement et l’industrie agroalimentaire est sans cesse en recherche de conducteurs de ligne. Dans ce contexte, le métier est « en tension », c’est-à-dire avec des opportunités d’embauches très élevées.

Les PME autant que les grands groupes d’industries sont à la recherche de conducteurs de ligne. Les chiffres de Pôle emploi font d’ailleurs état de 2800 postes à pourvoir par an en France. Le souci vient encore de la rareté des candidats qui sont engagés bien avant la fin de leur formation par certaines entreprises.

      Statistiques sur le recrutement dans l’agroalimentaire

La France compte 13 400 entreprises qui œuvrent dans le secteur de l’agroalimentaire qui constitue un des principaux débouchés pour le conducteur de ligne qui y est fortement sollicité. Le secteur se caractérise par son dynamisme, grâce aux nombreux PME dont les activités s’élargissent. Il permet en outre le développement de la restauration rapide ou de la grande distribution.

Il faut savoir que les métiers de la fabrication constituent 50% à 70% des salariés du secteur agroalimentaire. L’APECITA souligne que près de 42% des offres d’emploi concernent la recherche de conducteurs en ligne en 2015 mais d’autres emplois sont pourvus afin de s’adapter au développement progressif des normes de contrôle qualité et d’hygiène alimentaires influençant l’activité.

      Recrutement dans le secteur chimie-pharmacie-cosmétiques

Dans les industries chimiques, cosmétiques et pharmaceutiques, les offres d’emploi concernent surtout les conducteurs de ligne de conditionnement qui sont sollicités pour la plupart en amont au niveau de la ligne de production. Parmi les compétences requises, il y a la connaissance des normes de contrôle et qualité qui sont en développement constant et des bonnes pratiques de fabrication.

      Recrutement dans le secteur déchets

L’industrie du retraitement des déchets a subi des évolutions remarquables ces dernières années. Ainsi, les besoins en recrutement se sont considérablement accrus pour le poste de conducteur de ligne. Une situation aussi due au développement du recyclage ainsi qu’aux divers plans gouvernementaux responsables de la mise en place des normes écologiques.

      Le recrutement au sein des autres secteurs

Le développement des activités des autres secteurs industriels (carton et papier, textile, verre, métallurgie, béton…) dépend du recrutement de conducteurs de ligne compétents. L’intitulé « Conducteur de ligne » peut différer selon le secteur où le poste des pourvu tandis que ses fonctions sont généralement les mêmes d’une industrie à l’autre.

Les opportunités de recrutement grâce à la formation en alternance

Le poste de conducteur en ligne est ouvert aux candidats titulaires du BAC mais ceux qui ont un Bac+2 bénéficie d’une évolution plus rapide au sein de l’entreprise et une meilleure adaptation à leurs missions. Le mode de recrutement peut varier d’une entreprise à l’autre.

Les difficultés de recrutement peuvent être palliées grâce au recrutement en alternance. Ce dernier concerne un apprenti dont la formation est dévolue à l’entreprise ou à un demandeur d’emploi qui devra être accompagné dans sa réinsertion. Que ce soit par la professionnalisation ou l’apprentissage, la formation en alternance est la garantie de recruter des profils qualifiés et adaptés aux besoins des entreprises.

      Cas des candidats externes a l’entreprise

Pour les candidats qui n’appartiennent pas à l’entreprise, il faut avoir 16 au moins et une qualification à tous les niveaux.

Pour les candidats âgés de 26 ans maximum avec un niveau inférieur au Bac:

– Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 ans au moins qui vont effectuer une formation pour préparer un CAP « conduite de système de production » ou un CAP « conduite de système industriel ».

– Les titulaires de Bac Pro bénéficient d’une formation théorique au sein des CFA et d’une formation pratique en entreprise.

Pour les candidats de 26 ans qui ont un le Bac, le contrat d’apprentissage fait bénéficier d’une formation en alternance pour l’obtention d’un diplôme de niveau III de type DUT ou BTS.

Pour les candidats de 26 ans et plus:

Le contrat de professionnalisation est accessible aux demandeurs d’emploi de 26 ans au moins. Ces derniers peuvent bénéficier d’une formation professionnelle qualifiante qui est sanctionnée soit par un certificat de qualification professionnelle, soit par un diplôme ou un titre enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles ou encore une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale.

La formation est effectuée en alternance entre la formation théorique au sein d’un organisme de formation ou une entreprise habilitée et les périodes de travail en entreprise.

      Recrutement des candidats internes a l’entreprise

Un recrutement auprès des ressources internes est possible pour les entreprises qui subissent une pénurie de candidats. Il s’agit de favoriser la formation des salariés occupant déjà un poste.

Ainsi, la formation en alternance permet aux salariés embauchés d’acquérir les compétences requises pour leurs nouvelles fonctions. L’opérateur en ligne doit ainsi suivre une formation validée par un CQP qui a obtenu la reconnaissance de branches professionnelles afin d’occuper le poste de conducteur de ligne et assurer les tâches qui lui sont confiées.

La formation en alternance permet l’évolution du conducteur en ligne en chef d’atelier, grâce à l’obtention d’une qualification professionnelle reconnue ou une validation des acquis de l’expérience.

Guide Employeur

Recruter en France

Pour télécharger l’édition au format PDF
veuillez remplir le formulaire ci-dessous

* Ces données peuvent être conservées conformément à la loi française et suivant les conditions définies dans notre politique de confidentialité

Formulaire validé, merci !

Guide Employeur

Guide Employeur

Recruter en France

Vous allez recevoir l’édition au format
directement dans votre boîte mail.

Fermer

Contacter tironem.fr ici.